Authec Expertise comptable vous explique la rentabilité d'une entreprise
  • Thierry Durand
  • Expertise comptable
  • Pas de commentaire

Toute entreprise qui se crée a pour vocation à faire de bénéfice. Ce bénéfice permettra de payer son dirigeant et de rémunérer sous forme de dividendes ses actionnaires le cas échéant. Authec Expertise comptable vous explique la rentabilité d’une entreprise.

Les Soldes Intermédiaires de Gestions (SIG)

Ils sont issus du compte de résultat et nous permettes d’avoir une opinion plus précise :

  • La constitution de son résultat
  • La rentabilité de la société
  • Son mode de fonctionnement (exemple sous traitants ou salariés)
  • Et sa politique salariale

La marge nette

Elle se compose de :

  1. La marge commerciale obtenue en soustrayant les achats de marchandises et variations de stocks des ventes de marchandises
  2. La production de l’exercice composées des prestations ou produits vendus sous déductions des frais directement rattachés à la production (sous traitance, matières premières, variation en cours de production…)
  3. La production immobilisée. Elle correspond aux charges de la sociétés immobilisées dans un processus de développement interne d’un produit destiné à la vente

La valeur ajoutée

Il s’agit de la création de richesse de l’entreprise avant les impôt et taxes, salaires et rémunérations chargées et amortissements et provisions.

Il faut soustraire les achats et charges « de structure » de la marge nette. Quelque soit le chiffre d’affaires, ces derniers sont à couvrir par l’activité de l’entreprise.

Les achats et charges se composent principalement d’achats de fournitures, sous traitance non liées au chiffre d’affaires, loyers (immobiliers et mobiliers), entretiens, assurance, honoraires, frais publicitaires, frais de transport et frais de mission, téléphonie et frais bancaires.

L’Excédent Brut d’Exploitation (E.B.E.)

L’EBE (IBE s’il est négatif ☹) ressemble à s’y méprendre au résultat financier de la structure. Retranchez les impôts et taxes, salaires et charges sociales de la valeur ajoutée. L’EBE montre la rentabilité de la structure avant le financier, l’exceptionnel et les charges différées (amortissements et provision).

Le résultat d’exploitation

Sont déduits les amortissements et provisions d’exploitation et sont réintégrées les reprises de provisions.

Pour rappel, les amortissements correspondent à l’appauvrissement d’immobilisations acquises.

La provision est un risque avéré qui est rattachée à l’exercice concerné.

Les autres rubriques

Une fois le résultat d’exploitation trouvé, nous trouverons :

  • Le résultat financier : Produits – charges financières
  • Le résultat exceptionnel : Produits – charges exceptionnelles
  • Impôt société ou participation des salariés

Le résultat net reprend le résultat d’exploitation après intégrations des trois rubriques ci-dessus. Il pourra être distribué aux actionnaires/associés (dividendes) ou conservé par la société (mise en report à nouveau ou réserves).

Le Besoin en fonds de roulement

La rentabilité de votre entreprise n’a de sens que dans la mesure où vous maitrisez les flux financiers. A quoi bon gagner de l’argent si vos clients ne paient pas !

Il convient donc d’être vigilant aux flux financiers d’exploitation constitués par :

  • Les créances clients : Objectif les réduire au maximum
  • Les dettes fournisseurs : plus vous les rallongés et plus vous créer de la trésorerie
  • La trésorerie nette « disponible » : la trésorerie qui sert de poumon à votre activité.
Author: Thierry Durand

Laisser un commentaire