Les mesures de la rentrée avec Authec

Les mesures de la rentrée avec Authec
  • Candice Bordessolles
  • Actualités, Expertise comptable
  • Aucun commentaire

Les recommandations Authec aux chefs d’entreprise pour une rentrée sereine.

La bonne nouvelle de la rentrée en matière d’emploi :

L’aide à l’embauche pour un contrat d’apprentissage

    • Montant de l’aide

Aide financière de :
5 000 euros pour un apprenti de moins de 18 ans
8 000 euros pour un apprenti majeur
par contrat d’apprentissage préparant à un diplôme jusqu’au master (bac + 5 – niveau 7 du RNCP)

À noter : cette aide est aussi valable pour les jeunes de moins de 30 ans en contrat de professionnalisation.

  • Sociétés concernées

Aux entreprises de moins de 250 salariés

  • Mode de déclenchement

L’aide exceptionnelle du plan de relance de l’apprentissage 2020 se substitue à l’aide unique pour la première année de contrat. Elle s’attribue de la même façon : il suffit de déposer le contrat d’apprentissage auprès de l’opérateur de compétences (OPCO).

  • Mode de perception

La gestion et le suivi de l’aide est confiée à l’Agence de services et de paiement. Elle sera versée mensuellement, avant le paiement du salaire de l’apprenti.

Le versement est lié aux déclarations sociales nominatives (DSN) télétransmises mensuellement.

  • Dates de recrutement

Toutes les entreprises qui recrutent un apprenti préparant un diplôme de niveau master maximum entre le 1er juillet 2020 et le 28 février 2021 peuvent bénéficier de cette aide.

Avec cette mesure, pour les entreprises, le coût du recrutement d’un salarié en contrat d’apprentissage représente un faible reste à charge : l’aide couvre 100 % du salaire de l’apprenti de moins de 21 ans et 80 % du salaire d’un apprenti de 21 à 25 ans révolus.

 

La moins bonne nouvelle de la rentrée en termes de masque

Port du masque obligatoire en entreprise. Le port du masque en entreprise a été décidé par le Gouvernement à la suite de l’avis rendu par le Haut Conseil de la santé publique (HCSP)recommandant le port du masque dans les lieux collectifs clos.

L’objectif de cette mesure est d’éviter un rebond de l’épidémie en protégeant la santé de chacun sur son lieu de travail, mais aussi de ses proches une fois rentré à son domicile.

Dans quelles situations ?

Dans votre entreprise, le port du masque devient systématique dans les lieux clos réunissant plusieurs personnes.

Le port du masque systématique concerne notamment les lieux suivants :

  • open space
  • salle de réunion
  • espace de circulation
  • lieu de restauration collective
  • vestiaire, etc.

Les dérogations :

Un salarié est seul dans son bureau : doit-il porter un masque ?

Les salariés disposant d’un bureau individuel ne sont pas tenus de porter un masque quand ils y sont seuls.

Peut-on prévoir un assouplissement dans les bureaux partagés ?

Dans les bureaux partagés et les open space, les salariés peuvent selon certains critères fixés en fonction du niveau de circulation du virus dans le département, enlever leur masque de manière temporaire.

Nous sommes en zones rouges à circulation active : l’ensemble des critères exigibles en zones vertes et oranges auxquels s’ajoute le travail dans des locaux garantissant à chacun un espace de 4m2 et disposant d’une ventilation mécanique.

La fourniture de masques

Le masque est un équipement de protection individuelle  à la charge de l’employeur.

 

Auteur Candice Bordessolles

Laisser un commentaire