• Thierry Durand
  • Financement
  • Pas de commentaire

Authec, cabinet d’expert comptable à Vanves, vous explique ce qu’est le crédit.

Au commencement étaient les mots.

  1. Etymologie

En matière de Financement le plus important d’entre eux est certainement : le crédit

Le mot vient du latin « credere » croire. Il repose donc sur la croyance.

Aujourd’hui, la définissions est la suivante : « situation d’une personne autorisée à ne pas payer immédiatement, à emprunter »

C’est de cela que le Financement tire sa proximité avec la Comptabilité.

La comptabilité permet d’en établir les bases.

Selon la croyance communément admise la comptabilité, aux mains d’Experts est la même de tous fonction de la fiscalité à laquelle elle se rapporte.

Hors il n’en est rien et, c’est un point important pour la suite de notre exposé, si la comptabilité repose sur des règles strictes, elles sont multiples et sont la traduction de la vie de l’entreprise donc de l’entrepreneur.

Ne dit-on pas «  traduttore, traditore » traitre de traducteur ou traduire c’est trahir. Dans le cas présent c’est moins trahir que risquer de desservir le crédit.

En France le CREDIT est aux mains d’Etablissements de CREDIT.

  1. Les établissements de crédit

Intéressons-nous à l’un d’entre eux : la Banque. Plus précisément à celle qui finance l’Entreprise.

Son fonctionnement repose sur le-dit crédit : La Banque collecte des fonds et place des fonds.

Elle dispose en moyenne à un instant « t » de 12,5 fois moins de fonds collectés que de fonds placés. (1)

C’est une championne toute catégorie de notre fameux crédit.

  1. Le crédit et l’entreprise

Revenons à l’Entreprise.

La comptabilité de l’Entreprise établi l’emprunt que la Banque peut octroyer selon la croyance communément admise que la comptabilité est la même de tous.

Hors la fiscalité motive la comptabilité, même si l’Impôt sur les Société ne représente que 11% à 31,1 Milliards des 287 Milliards de Recettes de l’Etat loin derrière la TVA – 45% à 129 Milliards – et l’Impôt sur le revenu – 25% à 70 Milliards -. (2)

Les logiciels d’analyse financière bancaire se basent donc sur les Liasses Fiscales : une liasse fiscale qui reflète la situation de l’entreprise à un moment donné. Elle prend donc sa photo.

Dispensé par les Banques, le crédit repose donc en grande partie sur la fiscalité et sur sa maitrise par l’Expert-Comptable.

Renvois :

(1) Initialement ratio Cooke auquel a succédé le ratio McDonough : Fonds propres de la banque > 8 % des (risques de crédits (85 %) + de marché (5 %) + opérationnels (10 %))

(2) : https://www.performance-publique.budget.gouv.fr/budget-comptes-etat/budget-etat/approfondir/recettes-etat/recettes-fiscales#.XHxSA7hCfIU

 

Author: Thierry Durand

Laisser un commentaire