La marge brute d'une entreprise : indice de rentabilité d'une structure commerciale

La marge brute d'une entreprise : indice de rentabilité d'une structure commerciale
  • Thierry Durand
  • Expertise comptable
  • Un commentaire

La société ou l’entreprise n’a pour seule raison de vivre de tirer profit de son activité ou, à minima de pouvoir faire vivre son ou sa dirigeant(e). Au cours de l’automne, Authec Expertise Comptable va passer en revue les différents indices de rentabilité d’une structure commerciale. Le 1er indice étudié est alors la marge brute.

C’est certainement la base, le poumon de votre activité. Une bonne marge commerciale et vous pouvez voir venir, une mauvaise marge commerciale et vous êtes condamné à court terme sauf changement de stratégie.

Définition

Cette marge brute d’exploitation est définie par l’équation suivante :

Chiffre d’affaires hors taxe – Coûts rattachés au chiffre d’affaires.

Pour une société de négoce, nous pouvons la déterminer ainsi :

Chiffre d’affaires – Achats de marchandises et/ou matières premières – Variation du stock des marchandises et/ou matières 1ères et produits finis.

Pour une société de prestations de services, nous pouvons la déterminer ainsi :

Chiffre d’affaires – Sous traitance (humaine) afin de réaliser ce chiffre d’affaires.

Il s’agit de personnes non salariées de la structure.

A quoi sert-elle ?

Elle doit permettre de couvrir :

  • Les charges fixes ou de structure de l’entreprise
  • Les impôts et taxes
  • Les coûts humains salariaux
  • La rémunération ou indemnité du dirigeant
  • Les autres charges d’exploitation, financières et exceptionnelles

Comment se traduit-elle ?

Elle se traduit très souvent par un % par rapport au chiffre d’affaires. Attention, ce % ne peut pas être supérieur à 1 ou 100%.

  • Exemple :

CAHT 200

Coût : 80

Marge brute : 120 soit 120/200=60% et non 120/80=150%

La marge brute doit couvrir toutes les autres achats et charges de la société.

Comment améliorer cette marge brute ?

L’augmentation se fait soit

  • Par la qualité : Augmentation du prix de vente. Attention à ne pas se déconnecter du marché
  • Par la quantité : Augmentation du volume. Attention d’avoir les outils de production adéquats (matériel et/ou humains).

Avoir à l’esprit : Précisions

Un stock de produits invendus ou obsolètes sera provisionné. Si vous ne le constatez pas, il viendra baisser votre marge brute et donc envoyer un signal négatif à vos partenaires et à l’Administration Fiscale.

Une variation significative de la marge pourra attirer l’attention de l’Administration fiscale ; surtout si elle varie alternativement de façon positive ou négative.

La marge nette

Quelle est la différence entre marge nette et brute ?

La marge nette est une marge spécifique à chaque dossier et modalité d’activité. Souvent sont intégrés des couts et charges qui sont enregistrés dans des comptes de charges non paramétrés par le plan comptable général comme entrant dans la marge brute.

La marge nette n’a donc pas de définition propre au sens comptable mais, intéressante d’un point de vue d’analyse de gestion.

Auteur Thierry Durand

Laisser un commentaire

Un commentaire