Financements bancaires : Quels possibles ?

Authec financements bancaires
  • Thierry Durand
  • Authec Indépendants
  • Pas de commentaire

Authec indépendants vous explique les possibles financements bancaires ! « Quand Noé a t-il construit son Arche ? » Réponse : « Avant le Déluge ». Un seul mot d’ordre : Anticiper.

Besoins de financement & trésorerie (Court Terme)

Décalages entre encaissements clients et règlements fournisseurs :

  • Constitution de Stock
  • Retards de règlement / impayés Clients
  • Opportunités Fournisseurs

Investissements (Moyen Terme)

  • Equipement / matériel
  • Acquisition de locaux

Développement

  • Création d’un point de vente
  • Acquisition de société(s)

Le Court Terme, ses solutions :

Vos besoins de financement court terme liés à votre cycle d’exploitation peuvent être ponctuels ou récurrents.

– Autorisation de Découvert :

Découvert permanent. Attention cependant à ne pas dépasser un an. La banque doit alors vous proposer de basculer sur un emprunt si c’est possible.

– Facilité de Caisse :

Fonctionnement alternatif : en général 15 jours créditeurs 15 jours d’utilisation de la Facilité. Parfois 1 jour créditeur suffit.

– La Dailly / L’Escompte :

C’est une avance basée pour la Dailly (Du nom du sénateur Dailly) sur vos factures ; pour l’Escompte sur le mode de règlement de vos clients que sont les Effets de Commerce.

La Dailly et l’Escompte sont de moins en moins pratiqués par les banques pour des raisons de coût de traitement.

Les banques dirigent leurs clients vers l’Affacturage. Une des raisons est qu’ainsi elles ne portent pas le risque dans leur bilan mais dans celui de ce qui est le plus souvent une filiale.

– L’Affacturage :

Même principe que la Dailly l’Assurance du poste client en plus. Attention cependant à la relation que vous entretenez avec vos clients même quand ils payent à long terme. En effet si à l’échéance de la facture vous faites jouer la garantie du factor, la relation clientèle peut en souffrir.

Il existe d’autre types de financement court terme qui sont autant de cas particuliers liés à votre activité : Crédits de Campagne (exemple type: fabrication de jouets), Avances en Devises (quand on travaille à l’Export), etc…

Moyen terme et Crédit-Bail : Quelles solutions ?

Au taux actuels très peu d’activités sont insuffisamment rentables pour ne pas absorber de l’endettement et l’effet de levier qu’il recèle.

Le Moyen Terme

Privilégier le taux fixe. Un taux variable doit être capé ou à défaut encadré. Bien regarder les conditions de remboursement anticipé. Ne pas viser des durées trop courtes. Se laisser des marges de Capacité d’Auto Financement (CAF) pour pouvoir solliciter d’autres emprunts en cas d’opportunités ou de coups durs.

Pour mémoire une des formules de la CAF est : RN + Amort et Prov – Reprises Amort et Prov

Le Crédit-Bail

Matériel neuf ou récent. Avantage : ce sont des charges qui impactent directement le Compte de Résultat. Vous pouvez exercer une option d’achat. Bien regarder le contrat par rapport à la sortie.

– Location avec Option d’Achat (LOA) et la location longue durée (LLD) : Principe identique. Regarder, avec encore davantage de soins, le contrat.

– Location Pure : En général réservé au matériel à forte obsolescence ou à certains outils de promotion et communication (œuvres d’art). Contrat : pareil que pour la LOA.

Long Terme ?

– Long Terme Immobilier : financements bancaires des murs. Ne pas hésiter à poser la question du démembrement.

– L’avantage du Crédit-Bail Immobilier : Finance en général la totalité, frais de notaire inclus. Il peut y avoir un déposit. Bien

Author: Thierry Durand

Laisser un commentaire