Authec Indépendants, expertise comptable pour indépendants et professions libérales

Ecrire une histoire avec nos Entrepreneurs, notre fierté

Le choix de la profession libérale est un gage de liberté. Pour qu’il soit aussi une assurance de pérennité et de profit, un certains nombres de critères doivent être remplis.

Dans le cas où vous ne posséderiez pas un certain goût, ou le temps nécessaire pour les tâches administratives…dans le cas où la maitrise du lien avec l’administration ne serait pas votre tâche favorite…

Une seule ardente obligation s’impose à l’entrepreneur : être accompagné par le bon partenaire en BNC. Cela fait 15 ans que les clients d’Audrey Magueur l’ont compris.

Authec Indépendants vous propose :

  • Tenue de comptabilité professionnelle 
  • Etablissement et télétransmission des déclarations fiscales 2031, 2035, 2036 et 2072
  • Suivi de la relation avec les Associations et Centres de Gestion Agréés
  • Assistance en matière d’organisation et suivi personnalisé
Audrey Magueur Filiale Expertises Authec Indépendants

Audrey MAGUEUR

Authec Indépendants

Lorsqu’Audrey Magueur a rejoint Thierry DURAND au sein d’Authec en 2007, elle était une jeune chef de mission en cabinet d’expertise-comptable.

Aujourd’hui, Audrey, forte de son expérience, à la fois des cabinets d’expertise-comptable et des entreprises, a rejoint les autres experts du Groupe Authec pour apporter ses connaissances sur les travailleurs indépendants, dont le régime connait une profonde mutation et fait l’objet de nombreuses spécificités dans sa réglementation.

Ce qu’Audrey aime et entend bien développer dans les années à venir ce sont ses qualités humaines, en particulier la disponibilité et l’écoute attentive, deux compétences qui lui permettent d’être en réactivité permanente pour ses clients. Leur fidélité est la meilleure preuve de la qualité de ses conseils toujours personnalisés dans un cadre administratif de plus en plus complexe.

Authec Indépendants, comptabilité pour indépendants

Travailler en tant que travailleur indépendant implique forcément la création d’une entreprise individuelle, ou d’une société. La structure juridique, le type de l’activité et les lois fiscales associées auront un impact sur la tenue de la comptabilité.

On distingue deux grandes familles :

  1. Les entreprises individuelles, l’entrepreneur est imposé en son nom propre et donc à l’impôt sur le revenu.
  2. Les sociétés, pour les professions libérales (SAS, SARL, SELARL), l’imposition se fait au nom de la société et donc à l’impôt sur les sociétés.

La comptabilité pour les entreprises individuelles :

Pour les professionnels libéraux, l’exercice en qualité d’entrepreneur individuel est le mode d’exercice le plus répandu.

Un professionnel libéral qui exerce en son nom propre a le choix entre le statut du micro-BNC et la déclaration contrôlée. Son résultat est imposé à l’impôt sur le revenu.

  • Le régime du micro-BNC

Le régime Micro BNC est un régime simplifié d’imposition qui consiste en l’imposition des seules recettes encaissées auxquelles l’administration fiscale applique un abattement forfaitaire de 34% représentant les charges qui sont forfaitisées. Le contribuable est donc imposable sur le revenu sur 66% de ses recettes. Ainsi, si les frais réels excédent 34% des encaissements, ce régime n’est pas intéressant fiscalement. 

Le statut du micro-BNC simplifie les obligations fiscales et comptables :

  • Pas besoin d’établir de comptes annuels ni de liasse fiscale., s

Seul un livre de recettes est demandé,

  • Pas de déclaration de TVA en dessous d’un certain seuil,
  • Le montant des recettes est à déclarer sur la déclaration de revenus 2042C « PRO ».

Attention certains professionnels sont exclus du régime Micro BNC en raison :

  • De leur chiffre d’affaires :
    • 70 000€ pour les prestataires de services 
  • De la nature de l’activité : par exemple les officiers publics et ministériels
  • Les professions libérales au régime de la déclaration contrôlée

 Le régime de la déclaration contrôlée est un régime réel d’imposition, matérialisé par le dépôt d’une déclaration fiscale (cerfa 2035). Le résultat fiscal est calculé de la manière suivante :

+ Chiffre d’affaires

  • Dépenses (dont amortissements)

= Résultat comptable

Plus contraignant que le micro-BNC, il reste cependant simplifié :

  • La comptabilité est simplifiée. Elle se constitue d’un livre-journal des recettes et des dépenses professionnelles, ainsi que d’un registre des immobilisations et des amortissements,
  • Etablissement annuel du bilan et compte de résultat.,
  • Déclaration de résultats n° 2035 et ses annexes obligatoires,
  • La Déclaration Sociale des Indépendants (DSI) annuelle qui sert à déclarer le résultat soumis à charges sociales,
  • Déclarations de TVA (sauf professions non soumises, médecins par exemple) 
  • Établissement d’un dossier pour les Associations et Centres de Gestion Agréés.

La comptabilité pour profession libérale exerçant en société :

Au niveau comptable, administratif et fiscal, les Sociétés d’Exercice Libéral (dites SEL) sont soumises aux mêmes obligations que les sociétés commerciales. 

En raison de leur forme, ces sociétés sont soumises à l’impôt sur les sociétés.

Le régime simplifié d’imposition (RSI) et le régime du réel normal (RN) sont des régimes réels d’imposition. Cela signifie que les sociétés sont imposées en fonction du résultat dégagé au cours de l’exercice.

  • lorsqu’elles relèvent d’un régime réel simplifié, les sociétés doivent déposer un bilan comptable simplifié (tableaux 2033 A et suivants) joint aux formulaires n° 2065.
  • S’agissant du régime réel normal, l’entité doit télédéclarer un bilan comptable complet (tableaux 2050 et suivants) joints aux formulaires  n° 2065 (IS).

Les sociétés sont soumises obligatoirement au régime réel simplifié d’imposition, quand elles réalisent un chiffre d’affaires annuel hors taxes inférieur à :

  • 788.000 euros lorsque l’entreprise a une activité de négoce, de vente à consommer sur place ou de fourniture de logement ;
  • 238.000 euros pour une activité de prestation de services.

Les sociétés soumises à ces régimes sont alors obligées de :

  • Tenir une comptabilité commerciale (ou comptabilité d’engagement) qui peut être simplifiée, 
  • Tenir un grand livre, ainsi qu’un livre-journal et un livre d’inventaire,
  • Établir un bilan, un compte de résultat et une annexe comptable,
  • Remplir une déclaration de résultats et ses annexes simplifiées,
  • Approuver leurs comptes annuels en assemblée générale et en faire le dépôt auprès du Greffe du Tribunal de commerce.
  • Établir les déclarations de TVA / d’impôts sur les sociétés.

Authec Indépendants vous accompagne dans le choix de votre statut d’exercice et dans le suivi de sa gestion.